• Chef de département :
  • Grade :
  • Contact :


Cours

La résistance des matériaux (RDM) est une discipline particulière de la mécanique des milieux continus permettant le calcul des contraintes et déformations dans les structures des différents matériaux (machinesgénie mécaniquebâtiment et génie civil).

La dynamique des sols permet d’étudier le mouvement des terrains (des sols) sous l’effet des actions dynamiques, en particulier les séismes.


Ce cours est destiné pour les 2 ème Année Master Géotechnique. Il consiste à présenter les différentes méthodes de stabilisation, de traitement, d'amélioration et de renforcement des sols.

La création du mot Rhéologie est attribuée à Bingham en 19221 qui définit la Rhéologie comme la science des déformations et des écoulements de la matière. A l’origine la Rhéologie se définit donc comme une science pratiquement identique à la Mécanique des Milieux Continus dont l’objet est d’observer, décrire et modéliser les déformations de la matière sous l’action de différentes forces. De nos jours la Rhéologie se distingue de la Mécanique des Milieux Continus par son caractère essentiellement pluridisciplinaire, par le fait qu’elle s’intéresse plus particulièrement aux comportements non linéaires des matériaux à l’état solide, à l’état fluide et lors des transitions entre ces deux états et qu’elle s’efforce de relier les propriétés macroscopiques des matériaux étudiés à leurs propriétés à l’échelle microscopique, voire nanoscopique (composition, interactions entre constituants, structuration, …). Les matériaux étudiés par les rhéologues sont extrêmement divers : suspensions (peintures, boues de forage, bétons et plâtres à l’état frais, magmas et laves, sang, minerais, …), émulsions (sauces alimentaires, cosmétiques, médicaments, …) fluides complexes (polymères, adhésifs, fluides biologiques, adjuvants, …), mousses, matériaux granulaires, poudres, etc. On trouve donc la Rhéologie dans pratiquement tous les domaines d’activité humaine et ses applications vont de la mise en forme des matériaux aux comportements de la matière vivante, en passant par la tenue des pneumatiques, la qualité des produits cosmétiques, le génie pétrolier, l’industrie alimentaire, l’industrie papetière, l’industrie textile, le traitement des eaux ou l’industrie des matériaux de construction2.

Ce cours destiné aux étudiants de Master 2,  se compose de trois chapitres:

  1. Introduction à la rhéologie 
  2. Notions de rhéologie
  3. Lois de comportement

La création du mot Rhéologie est attribuée à Bingham en 19221 qui définit la Rhéologie comme la science des déformations et des écoulements de la matière. A l’origine la Rhéologie se définit donc comme une science pratiquement identique à la Mécanique des Milieux Continus dont l’objet est d’observer, décrire et modéliser les déformations de la matière sous l’action de différentes forces. De nos jours la Rhéologie se distingue de la Mécanique des Milieux Continus par son caractère essentiellement pluridisciplinaire, par le fait qu’elle s’intéresse plus particulièrement aux comportements non linéaires des matériaux à l’état solide, à l’état fluide et lors des transitions entre ces deux états et qu’elle s’efforce de relier les propriétés macroscopiques des matériaux étudiés à leurs propriétés à l’échelle microscopique, voire nanoscopique (composition, interactions entre constituants, structuration, …). Les matériaux étudiés par les rhéologues sont extrêmement divers : suspensions (peintures, boues de forage, bétons et plâtres à l’état frais, magmas et laves, sang, minerais, …), émulsions (sauces alimentaires, cosmétiques, médicaments, …) fluides complexes (polymères, adhésifs, fluides biologiques, adjuvants, …), mousses, matériaux granulaires, poudres, etc. On trouve donc la Rhéologie dans pratiquement tous les domaines d’activité humaine et ses applications vont de la mise en forme des matériaux aux comportements de la matière vivante, en passant par la tenue des pneumatiques, la qualité des produits cosmétiques, le génie pétrolier, l’industrie alimentaire, l’industrie papetière, l’industrie textile, le traitement des eaux ou l’industrie des matériaux de construction2.

Ce cours destiné aux étudiants de Master 2,  se compose de trois chapitres:

  1. Introduction à la rhéologie 
  2. Lois de comportement
  3. Modélisation des sols



          Les infrastructures de transport, et en particulier les routes, doivent présenter une efficacité économique et sociale. A travers des avantages et des coûts sociaux des aménagements réalisés, elles sont le principal vecteur de communication et d’échange entre les populations et jouent un rôle essentiel dans l’intégration des activités économiques à la vie sociale.

          En effet, les travaux publics, notamment le domaine des routes, constituent un secteur stratégique, et participent au développement économique et social des pays, des villes, des provinces, et des régions lointaines. Le terme route vient du mot latin «Viarupta» qui signifie voie frayée. C’est donc une voie de communication terrestre permettant de relier un point à un autre, un village à un autre, etc.

          Ce cours de "Géotechnique routière" est destiné aux étudiants de la 2ème Année Master-Géotechnique. A travers ce cours, l'étudiant va comprendre l'importance du trafic routier dans le dimensionnement des différentes structures routières, le fonctionnement d’une chaussée routière, dimensionnement, guide des terrassements routiers, mouvement de terres, calcul des cubatures, compactage...etc. Il est essentiellement composé de quatre principaux chapitres à savoir :    

Chapitre I : Géométrie des Routes

Chapitre II : Comportement des chaussées

Chapitre III : Méthodes d’évaluation du comportement des chaussées

Chapitre IV : Formulation des bétons bitumineux

Pourquoi les corrections statiques

Il s'agit en fait d’éliminer l'effet de la WZ (ou Zone altérée) et de l'altimétrie sur les temps de propagation des trajets réfléchis .

Ceci revient à corriger les retards relatifs des trajets réfléchis dues:

_  A la Zone altérée qui se caractérise par des vitesses faibles à des variations latérales importantes.

_ A d’altitmétrie et donc remettre les temps réfléchis comme si émetteurs et récepteurs étaient sur un même plan de référence appelé DP (Datum plane)aà la même altitude.


Pourquoi les corrections statiques

Il s'agit en fait d’éliminer l'effet de la WZ (ou Zone altérée) et de l'altimétrie sur les temps de propagation des trajets réfléchis .

Ceci revient à corriger les retards relatifs des trajets réfléchis dues:

_  A la Zone altérée qui se caractérise par des vitesses faibles à des variations latérales importantes.

_ A d’altitmétrie et donc remettre les temps réfléchis comme si émetteurs et récepteurs étaient sur un même plan de référence appelé DP (Datum plane)aà la même altitude.